Maladie de la syllogomanie,
un trouble comportemental

Le syndrome de Diogène aussi appelé maladie de la syllogomanie est un trouble comportemental qui se caractérise par la propension à accumuler des objets, à négliger l’hygiène corporelle et domestique et à tomber dans un isolement social prononcé.

A terme, si on laisse le trouble s’installer de manière durable, il en résultera pour la personne qui en souffre une vie insalubre et une dégradation du lieu dans lequel il vit. On vous dit ici ce qu’il faut connaitre de ce syndrome :

Maladie de la syllogomanie, les symptômes observés

Les victimes du syndrome de Diogène vivent le plus souvent dans une « insalubrité morbide ». Les personnes âgées qui ont subi un choc émotionnel et qui vivent seules se trouvent être les plus concernées par cette maladie quoi qu’elle puisse aussi concerner d’autres catégories de la population.

Les signes qui devraient alerter l’entourage sont constitués par une tendance extrême à la négligence de l’hygiène et à l’accumulation d’objets inutiles.

Le déni total de cet état ainsi que l’isolement social commençant par un refus d’aide de la part d’autrui peuvent aussi être ajoutés aux symptômes qui caractérisent le syndrome de Diogène.

Les risques liés au syndrome de Diogène

Laisser s’installer la Maladie de la syllogomanie chez un individu comporte des risques importants à commencer par la détérioration du logement du malade. En effet, il va finir par s’altérer notamment avec l’apparition des moisissures, l’accumulation de poussière et de déchets.

Dans les cas les plus graves, on pourra même retrouver des animaux nuisibles dans la maison et cette insalubrité va constituer en elle-même un grand risque au niveau de la santé de la personne concernée.

Dès lors, il faut éviter que le syllogomane s’enfonce dans sa maladie et ce, en intervenant dès lors qu’il présente les premiers signes.

Les allergies, les intoxications et les infections variées font partie des problèmes de santé auxquels la personne atteinte de syndrome de Diogène est confrontée.

Il est également courant de voir les canalisations des logements occupés par les syllogomanes obstruées ce qui augmente le risque d’inondations. Le manque d’ordre couplé à d’autres facteurs encore peut aussi déclencher des incendiesla 

Le rangement pour vaincre le syndrome de Diogène

Ranger se veut être la première initiative à prendre pour une personne atteinte de la Maladie de la syllogomanie. Toutefois, cette étape ne sera pas aisée du fait que la personne souffre d’un trouble psychologique. En effet, elle objectera véhément à l’idée de faire le tri et considèrera même cette initiative comme une sorte d’intrusion.

Dans tous les cas, un tel trouble requiert un suivi psychologique auprès de spécialistes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *