10 rue des Gaudines
78100 Saint-Germain-en Laye

01 39 16 35 98

10 rue des Gaudines
78100 Saint-Germain-en Laye

01 39 16 35 98

Désinfection Covid à Cergy et dans le Val d'Oise : notre savoir faire !

Tout savoir sur les solutions de désinfection coronavirus dans les bureaux à Cergy

Le covid-19 reste au cœur de l’information depuis son apparition en Chine le mois de décembre 2019. Après plusieurs mois de confinement, les activités professionnelles commencent à reprendre dans plusieurs villes françaises parmi Cergy. Pourtant, la menace du virus continue de persister dans le quotidien de nombreux travailleurs. Afin de réduire le risque de contamination, les bureaux doivent être soumis à un nettoyage rigoureux. Le Code du travail reste d’ailleurs impassible sur le sujet. En effet, l’article L.4121 du Code du travail stipule que l’employeur est responsable de la santé physique et morale des salariés. Il existe plusieurs méthodes pour désinfecter les bureaux.

1- Les solutions pour désinfecter un bureau dans le Val d'Oise

Les solutions sont nombreuses pour désinfecter un bureau à Cergy. Cependant, un professionnel de la Désinfection devrait prendre en compte plusieurs éléments avant d’opter pour une solution particulière. En principe, les solutions varient en fonction de la surface à traiter ou de la présence ou non de salarié lors des dix derniers jours. En pratique, une décontamination manuelle reste suffisante dans le cas de petits bureaux pour parvenir à désinfecter un local du coronavirus. L’opération consiste à nettoyer les points de contact dans toutes les zones partagées du lieu. Pour cela, il faudrait suivre deux étapes. D’abord, l’agent de nettoyage doit appliquer de l’eau de javel et de l’alcool sur les surfaces de contact. Ensuite, une décontamination avec des virucides sera indispensable. Il est bon de savoir que les produits détergents seront insuffisants pour tuer complètement les virus. Le professionnel peut appliquer le virucide grâce à un pulvérisateur. Dans le cas d’un grand bureau, le spécialiste peut conseiller l’entreprise à l’utilisation d’une désinfection par nébulisation. Cette solution reste un choix judicieux et économique pour une décontamination complète d’un lieu. L’opération consiste à diffuser des buées de produits chimiques à l’intérieur de vos locaux. Ainsi, les particules du virucide vont se déposer sur tous les mobiliers, les objets ou les fournitures présentent dans les bureaux. Le traitement par nébulisation est également préconisé en cas de présence humaine dans les locaux de l’entreprise durant les 10 derniers jours. Selon l’OMS ou l’Organisation mondiale de la santé, le temps de survie du virus dépend en grande partie de la matière de composition de l’objet contaminé. En principe, la durée de vie variera de 4 jours à 9 jours. À noter que les matières plastiques sont celles qui prennent plus de temps à faire disparaitre le virus sur leur surface. D’après ces données, le bureau est encore considéré comme un foyer probable du virus au 10ème jour. Quand les collaborateurs ont évité de passer au bureau lors des 10 derniers jours, un simple nettoyage des lieux reste suffisant.

2- Coronavirus en milieu professionnel : Comment faire une désinfection par nébulisation dans le 95 ?

La désinfection par nébulisation ou la méthode humide nécessite de confiner les lieux pendant et après l’opération. Pour effectuer la désinfection bureaux, les professionnels utiliseront un appareil appelé nébuliseur. Il s’agit d’un matériel électrique qui permet de diffuser un brouillard sec désinfectant de particules fines en l’air. La diffusion des produits désinfectants en l’air a pour objectif de sécuriser le lieu. En fait, il se pourrait que le désinfectant rentre en contact avec d’autres résidus de produits chimiques dans un moment d’inadvertance. Les nuages de fumée apparaitront après la transformation chimique d’un produit virucide. Pour information, la taille des micros particules diffusées en l’air varie de 5 à 80 micromètres. Tout dépendra du modèle utilisé par les professionnels du secteur. En principe, il est possible d’utiliser deux appareils pour réussir la nébulisation. Le choix de l’appareil doit dépendre de la surface à traiter. Pour une petite et moyenne surface, les professionnels du secteur effectueront l’opération avec un micro-nébulisateur électrique. En revanche, l’utilisation d’un atomiseur thermique s’avèrera nécessaire pour traiter des grandes surfaces. Plusieurs produits chimiques peuvent être insérés dans le nébuliseur pour désinfecter un lieu. Exemple le STERI-7. Toutefois, tous les produits utilisés doivent être un virucide norme NF EN 14476. Les produits virucides aux normes AFNOR NF EN 14 476 doivent être testés en laboratoire au préalable. Dans le cas contraire, ils sont déconseillés à l’usage. Pour information, les produits virucides subissent des essais quantitatifs de suspension dans les laboratoires. De plus, le produit fera l’objet d’un test poussé afin de connaitre sa période de prescription minimale. Cela signifie qu’ils sont 100% efficace pour tuer le virus.

3- Désinfection des bureaux et des magasins : quelles méthodes à choisir en fonction du local ?

En règle générale, le professionnel conseillera l’entreprise sur la méthode à appliquer pour désinfecter le lieu. Les méthodes proposées possèdent d’ailleurs des avantages et des inconvénients. D’abord, le traitement par nébulisation reste une solution rapide pour la désinfection bureaux. La méthode permettra également de réduire le nombre de pathogène dans différents locaux. Il est bon de savoir que les pathogènes restent suspendus dans l’air et les surfaces pendant plusieurs heures. Ainsi, le traitement par nébulisation peut constituer le choix idéal pour briser la chaîne de contamination. En effet, les particules fines atteindront toutes les surfaces inaccessibles durant un nettoyage conventionnel. L’opération parviendra à tuer efficacement les virus incrustés sur les murs, les plafonds ou le sol. Certes, le traitement par nébulisation présente de nombreux avantages. Cependant, l’opération peut prendre plusieurs heures en fonction du nombre de pièces disponibles. En effet, il faudrait traiter un à un chaque bureau et pièce pour garantir l’efficacité attendue comme le cas d’une désinfection écoles. En pratique, le spécialiste sera emmené à désinfecter plusieurs salles de classe indépendantes. De son côté, la désinfection magasins nécessite de traiter chacun des rayons de manière particulière. De plus, la solution n’apporte pas beaucoup de précision. Les commerces vendent par exemple des produits alimentaires comme les légumes bio. Cela implique qu’il faudrait de la précision durant l’opération de décontamination pour éviter de souiller les aliments bio de produit chimique. Pour information, l’usage d’un pulvérisateur permettra de mieux protéger certaines zones d’un local. La désinfection chantier nécessite de décontaminer à la fois l’intérieur et l’extérieur. Le professionnel devra également s’assurer de la décontaminer tous les matériels utilisés sur le chantier pour un gage de santé. Exemple, le fer, les marteaux… La désinfection salle de sport nécessite de nettoyer un à un chaque équipement de sport avec un pulvérisateur. Ce dernier requiert une application manuelle. D’ailleurs, il sera utile de retourner à la main certains équipements pour atteindre chacun des côtés. Exemple, les altère, les barres en fer… La désinfection appartement reste le plus simple du fait qu’il s’agit d’une petite surface. Il n’est donc pas nécessaire d’envisager la nébulisation.

4- Désinfection coronavirus (covid-19) : le déroulement d’une opération de désinfection ?

Plusieurs préparations sont requises avant la décontamination d’un lieu. D’abord, il faudrait s’assurer de faciliter l’accès de l’équipe de spécialistes dans toutes les pièces du bureau. Cela implique de déplacer quelques mobiliers et d’aérer le lieu en amont. Les spécialistes de la décontamination peuvent éventuellement déplacer certains éléments décoratifs avant de réaliser la nébulisation. Pour information, les mobiliers doivent être espacés pour aider les particules fines à pénétrer sur toutes les surfaces. Il est également obligatoire d’éteindre tous les appareils électriques dans le local. En effet, ils pourront créer un phénomène appelé arc électrique dans les locaux. Par ailleurs, il faudrait stocker tous les documents papier importants ainsi que les objets de valeur dans un lieu sécurisé. L’autre solution consiste à protéger les éléments avec du plastique. Cependant, les collaborateurs devront décontaminer leur main lors du rangement. À noter que le virus se transmet aussi avec le papier ou le carton… Pour éviter la contamination, il ne faut pas oublier les règles d’hygiène de base comme l’usage d’un gel hydro-alcoolique. L’idéal est de laisser le lieu de stockage quelques jours en confinement pour éliminer tous les risques de transmission. Les alarmes incendie doivent également être mises en veille. D’ailleurs, il est conseillé d’éteindre tous les appareils liés à une épuration d’air ou à la ventilation.
Avant de pénétrer à l’intérieur du bureau, les professionnels interdiront l’accès des travailleurs dans le local. Ensuite, ils enfileront leur EPI. Une fois les règles de sécurité et d’hygiène effectuée, ils pénétreront à l’intérieur du local. L’opération débutera par une séance de nettoyage. Dans certains cas, les professionnels du métier sont emmenés à nettoyer les moisissures dans les pièces. Cela reste important avant d’appliquer le traitement en surface. Pour garantir l’efficacité du produit virucide, il faudrait fermer toutes les fenêtres. Cette étape s’avèrera cruciale afin de maintenir le nuage de particules fines à l’intérieur des locaux. À la fin du traitement par nébulisation, le lieu sera confiné pendant 4 heures au minimum. Après ce laps de temps, le produit s’évaporera complètement à l’intérieur du bureau. Il est d’ailleurs préconisé de ventiler le lieu au moins 20 minutes avant de réinvestir le lieu. Attention, il reste nécessaire de sécher la surface des appareils électroniques avant de rallumer.

5- Désinfection à cergy : quelles sont les surfaces à traiter ?

Les professionnels devront nettoyer en priorité les zones qui risquent de contaminer plusieurs travailleurs. Cela inclut les toilettes, les salles de pause, les lieux publics ou encore les cafétérias. Les zones à risques sont des lieux dont les contacts avec des objets porteurs de virus sont fréquents. Chaque objet à l’intérieur de ces lieux doit faire l’objet d’une décontamination. Il est possible de citer les interrupteurs, les éviers, les appareils sanitaires et particulièrement les poignées de porte. En effet, ce dernier peut abriter le virus du Covid-19 pendant plusieurs jours. Après avoir traité les zones publiques, les spécialistes vont s’assurer de traiter chaque bureau. Pour cela, les spécialistes désinfecteront les claviers, les ordinateurs, les chaises ou encore les bureaux. Enfin, le spécialiste doit s’assurer de traiter les tissus à l’intérieur des bureaux comme les rideaux ou les tapis.

WhatsApp Image 2020-03-12 at 19.01.15 (2)ij

6- Désinfection de vos bureaux : que faire pour convaincre les collaborateurs ?

L’entreprise doit trouver un spécialiste qui puisse effectuer l’opération avant la reprise des activités professionnelles. Il est possible de trouver plusieurs entreprises spécialisées dans la désinfection magasins, désinfection écoles ou autres. Lors du contrat, il faut définir réellement les besoins de l’entreprise auprès du professionnel. Dans certains cas, le produit utilisé peut être un fongicide ou un bactéricide. Pourtant, ils resteront inefficaces face au coronavirus. Le responsable devrait d’ailleurs demander le type de produit utilisé par le professionnel pour décontaminer les lieux. En effet, l’information sera importante pour communiquer aux collaborateurs le dispositif mis en place. Il est bon de savoir que les collaborateurs peuvent ressentir de la peur au moment d’évoquer le terme décontamination. Il est donc conseillé de préparer psychologiquement les collaborateurs en misant sur la transparence des informations. Pour aider les responsables, l’équipe de spécialistes peut expliquer toutes les étapes de l’opération aux collaborateurs présents sur le site. Le point le plus important est de rassurer les collaborateurs que l’usage du produit est sans danger pour l’organisme.

Devis gratuit en ligne

[Total : 4   Moyenne : 5/5]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *