Comment rendre habitable un logement insalubre ?

 Le logement devient insalubre après le passage d’un squatteur, la mort du propriétaire ou après qu’un locataire Diogène y soit décédé. Dans de telles situations, la maison ou l’appartement deviennent inhabitables et présentent des risques pour le futur occupant. Cela s’explique par le fait que des microorganismes commencent à s’installer dans l’habitat. Le nouvel occupant du lieu s’expose ainsi à des soucis de santé. Mais il n’est pas le seul, car le voisinage encourt aussi de nombreux problèmes. Face à un tel danger, le préfet d’une commune a le droit d’appliquer une procédure d’insalubrité à l’encontre des bailleurs ou du syndicat de copropriété. Rassurez-vous, un débarras vous aidera à retrouver un lieu sain et agréable à vivre. Découvrez la manière de s’y prendre.

Table des matières

Qu’est-ce qu’un habitat insalubre ?

Un logement est insalubre dès lors qu’il remplit quelques conditions à savoir le manque de propreté, le manque d’hygiène et l’encombrement. Mais au-delà de ces facteurs, vous pourriez ressentir de la puanteur qui émane de différentes pièces à vivre.

Ces odeurs proviennent d’un cadavre de bestioles ou d’ordures de différentes natures qui commencent à s’amonceler dans le logement. Évoquons par exemple les restes de repas ou les emballages de nourriture. Vous verrez alors de petits insectes qui feront des promenades sur la table, le sol ou encore les murs. À noter qu’ici, on parle d’une invasion d’insectes dus à leurs proliférations, mais non pas d’insectes individuels. En effet, les insectes vont se multiplier au fur et à mesure du temps et ils vont s’installer dans divers emplacements de l’habitat. On verra alors une formation de colonie. Il est encore possible de mentionner la présence de parasites tels que les rats et les puces.

L’information à savoir est que l’ensemble de ces éléments perturbateurs dégradent physiquement le logement et impacte le bien-être du propriétaire et du voisinage. Il est par exemple impossible de dormir la nuit à cause du tapage des souris. Or, tôt ou tard, cela aura des répercussions sur l’état de santé de l’individu. Vous saurez aussi que le niveau d’insalubrité est plus grave lorsqu’une personne atteinte du syndrome de Diogène a occupé le logement.

Comment faire un débarras du logement invivable ?

Dans le cas d’un habitat soumis à un problème d’insalubrité, le débarras et le nettoyage du lieu ne seront pas suffisants. En effet, les insectes et les autres contaminants continuent de survivre dans l’habitat. Il est donc utile d’éliminer les microorganismes et les insectes.

Cependant, sachez que toutes ces actions demandent un savoir-faire technique qu’un particulier ne saura pas maîtriser. En fait, l’utilisation d’un produit de désinfection réclame par exemple un calcul de la quantité adaptée aux pièces à traiter, car dans le cas contraire, l’opération sera inefficace. Les nouveaux occupants de l’immeuble seront alors réexposés à la même problématique.

Pour que le travail soit fait de manière optimale, il est conseillé de faire appel à un expert. Dans ce sens, pour un débarras logement insalubre, n’hésitez pas à demander un devis gratuit à Novalia Services. Les agents d’entretien de l’entreprise sont expérimentés et ils emmèneront des outils conçus pour ce genre d’intervention.

Comment désencombrer l’habitat en état d’incurie ?

Le débarras d’un logement insalubre demande à ce que les nettoyeurs soient minutieux lors de leurs interventions sur terrain. Ils devront aussi y réaliser une succession de tâches dont le désencombrement. Ils devront ensuite réaliser ces fonctions suivantes après le désencombrement :

Le nettoyage de l’habitat

La désinfection

La dératisation

La désinsectisation

La désodorisation

Dans le cadre d’un désencombrement, toutes les affaires de l’ancien seront triées. Cet acte réclamera par exemple l’ouverture des tiroirs et le déplacement de meubles.

Après cette phase de triage, il est désormais possible de distinguer les éléments à jeter et à conserver. Ici, les affaires indésirables seront envoyées auprès des filières spécialisées comme les déchetteries de la région. Le professionnel peut aussi envoyer certaines affaires du lot pour un recyclage. Il s’agit notamment du cas des mobiliers.

Comment s’effectue le nettoyage de l’habitat ?

L’habitat est nettoyé de fond en comble. L’objectif est de dépoussiérer les pièces afin d’éliminer tous les agents pathogènes qui restent des vecteurs de maladies variées. Les acariens engendrent par exemple de l’asthme et des allergies.

Pour nettoyer l’habitat, l’équipe utilisera des outils variés tels que les aspirateurs de poussières ou encore les brosses. Il est à signaler que le choix de l’équipement à employer dépendra de la gravité de la saleté observée dans la pièce. En outre, toutes les zones et chaque surface visibles dans le logement seront récupérées. Le décrassage doit aussi porter sur les meubles et les tuyauteries.

Comment éliminer éléments perturbants du logement ?


Comme précédemment expliqué, le logement devient une niche pour les insectes, les microorganismes (spores, germes, bactéries…) et les parasites. Pour résoudre ces différents problèmes, l’équipe lancera la désinfection, la dératisation et la désinsectisation. Ces travaux sont entrepris dès lors que l’habitation a été assainie.

Puisque les bactéries continuent d’occuper les lieux, il faut désinfecter la demeure en sus du nettoyage. Trois techniques peuvent être utilisées pour s’assurer la désinfection optimale d’un habitat :

La fumigation

La vaporisation

La pulvérisation

Comment éliminer les odeurs ?

Les odeurs continuent de résider dans le logement même après le nettoyage et la désinfection. En effet, ces travaux n’ont pas la vocation de chasser les odeurs nauséabondes. Il est donc normal qu’après un débarras de maison ou d’un appartement insalubre, l’expert lance une désodorisation intégrale de la demeure. Lors de cette phase, le but est de rendre sain l’environnement grâce à l’efficacité des produits désodorisants. Ces derniers vont s’infiltrer dans les murs et toute autre surface qui retiennent les émanations.

Après l’accomplissement de toutes les opérations qui englobent le débarras, l’habitat redevient habitable et ne présentera plus une menace pour les prochains occupants.

Il est à mentionner que l’expert peut exécuter des travaux de rénovation à la fin l’opération. Toutefois, cette prestation est facultative et ne fait pas partie des formules de base d’un désencombrement. Le service haussera alors le coût de la facture. À titre informatif, la rénovation consiste à réparer les matériels endommagés de la demeure.

Click to rate this post!
[Total: 2 Average: 5]

Laisser un commentaire