Comment faire pour nettoyer un logement en état d’insalubrité ?

La maison préserve le confort de la famille. Elle met à l’abri contre les températures extrêmes ou encore le froid. Or, il arrive que des événements imprévus nuisent à l’esthétisme du lieu. C’est notamment le cas lorsque le propriétaire a rendu l’âme. On aperçoit alors une détérioration physique du bâtiment et parfois les futurs preneurs du logement vont s’exposer à des risques sanitaires. Un nettoyage complet du lieu devient alors une démarche cruciale. Sachez que vous pouvez confier ce travail à un professionnel du secteur.

Table des matières

Quels sont les critères pour définir un habitat insalubre ?

Un habitat est dit insalubre dès lors qu’il expose les occupants à des problèmes sanitaires variés. Un milieu poussiéreux engendre par exemple des allergies pour les sujets sensibles. Cependant, les logements invivables porteront aussi des préjudices aux voisins à cause de l’invasion de rats, insectes…

Mais au-delà du volet sanitaire, un logement sale émet de mauvaises odeurs. Cela est dû à des inactions de la part de l’ancien occupant. Il a par exemple laissé les affaires en désordre et il a accumulé des produits pestilentiels.

En parlant d’accumulation, les objets inutiles peuvent s’entasser dans le logement. Dans pareil cas, on peut émettre l’hypothèse que l’individu est atteint du syndrome de Diogène et de la syllogomanie. À noter que pour déceler cette tendance accumulatrice chez une personne, il est nécessaire de consulter un médecin.

Bref, un barème est utilisé pour évaluer l’état d’insalubrité. Pour cette estimation, près d’une vingtaine de critères seront pris en compte. Ces critères sont des éléments influents. Parmi les facteurs à considérer, il y a l’éclairement naturel des pièces, les évacuations des eaux usées, l’isolation thermique ou encore la propreté du lieu.

Comment réagir en présence d’un logement insalubre ?

Si le logement est considéré comme insalubre, un nettoyage doit être fait le plus rapidement possible. Vous saurez d’ailleurs qu’il existe une législation qui régit les habitats malsains. Elle stipule que toutes les personnes qui s’aperçoivent de l’existence d’un état d’insalubrité doivent obligatoirement informer la commune. C’est donc à la commune que revient la responsabilité d’appeler un nettoyeur pour intervenir auprès des tiers.

Un particulier peut également solliciter l’aide d’un nettoyeur par ses propres initiatives. Les agents d’entretien interviendront alors dans les plus brefs délais à l’adresse du client.

Mais avant de contacter un nettoyeur, il est conseillé de comparer les devis provenant des professionnels de la région au préalable. Vous obtenez ainsi toutes les informations concernant les services proposés et les détails de la facture. Pour un nettoyage logement insalubre, vous pouvez recevoir un devis gratuit de la part de Novalis Services. L’entreprise planifiera l’intervention quand vous aurez apposé votre signature sur le devis.

Combien de temps pour restaurer le logement ?

Un logement peut être réhabilité rapidement quand son état n’est pas catastrophique. Ici, c’est le spécialiste qui estimera le temps nécessaire à l’acte.

L’autre renseignement à savoir est qu’il existe des circonstances où une réhabilitation réclamera beaucoup de temps. En fait, à part le nettoyage, il est quelquefois nécessaire d’assainir ou de décaper les murs pour rendre le logement habitable.

Quand l’intervention exige du temps, l’occupant de l’immeuble doit trouver un habitat provisoire pour qu’il puisse y vivre jusqu’à l’achèvement des travaux.

À titre informatif, s’il s’agissait d’un appartement en location, c’est le bailleur qui doit chercher un endroit pour vous abriter tout au long des travaux. À titre indicatif, sachez que les travaux à réaliser peuvent courir jusqu’à 1 an dans le cadre d’un chantier complexe.

Quelles sont les démarches pour le nettoiement d’un logement ?

Le nettoiement n’est pas la seule tâche qui attend les membres de l’équipe. Ils devront aussi réaliser les manœuvres suivantes :

Faire un triage

Se débarrasser des éléments superflus

Nettoyer le lieu

Lancer la désinfection

Le triage



Le triage consiste à distinguer les éléments utiles et inutiles. Une telle opération exige un contrôle minutieux de chaque objet que l’équipe rencontrera dans le lieu de vie.

Le triage reste une démarche difficile puisque des choses essentielles pourraient se retrouver dans les affaires à jeter. La procédure demande alors du temps pour lire les documents et décider du sort des affaires.

Le débarras



Le débarras a pour objectif d’enlever toutes les affaires encombrantes du paysage. Pour un débarrassage, plusieurs options sont à la disposition des spécialistes. Ils peuvent emmener les déchets dans les déchetteries ou apporter les objets recyclables à des réparateurs. Les affaires recyclées vont alors avoir une seconde vie d’où l’aspect écologique de l’acte.

Le nettoyage



Cette opération est exécutée à l’aide de moyens mécaniques ou manuels. Ici, les nettoyeurs récupéreront les surfaces qui pourraient abriter des germes et bactéries. Ils passeront aussi un coup serpillère sur le sol. De plus, ils vont enlever les toiles d’araignées et les poussières dans le logement.

L’information à savoir est que chaque mètre carré du logement sera scruté et fera l’objet d’un lavage. Il faut également porter une attention particulière aux mobiliers.

Comment se déroule la désinfection ?

La désinfection est réalisée à huis clos. Grâce à cette approche, les produits ne vont pas s’échapper à l’extérieur du logement. De plus, les substances deviendront efficaces pour atteindre leurs cibles (virus, germes, bactéries…). Pour éviter que les produits sortent d’une pièce à traiter, l’équipe rendra le lieu hermétique. Pour diffuser les produits désinfectants, l’expert utilisera alors l’une des techniques suivantes :

La désinfection par nébulisation

La désinfection par pulvérisation

La désinfection manuelle

Quelles sont les autres tâches des nettoyeurs ?

Après le nettoyage du logement insalubre, les agents d’entretien pourront effectuer des vérifications sur le bâtiment. En effet, même si l’opération de nettoiement était un succès, le logement pourrait toujours s’exposer à des risques d’incendie ou d’une hausse anormale du niveau de chaleur. Les experts contrôleront ainsi la présence ou non de fissures sur les murs. Cela s’explique par le fait que les eaux pourraient s’infiltrer à travers les crevaisons causant au passage un dégât des eaux.

Les matériaux constituants du logement seront également vérifiés. En fait, il arrive que la peinture des vieilles maisons soit composée de plomb. Or, il s’agit d’un élément interdit dans le secteur de la construction pour son côté cancérigène. Il est à mentionner que ces vérifications serviront à protéger les futurs occupants contre les risques domestiques.

Click to rate this post!
[Total: 1 Average: 5]

Laisser un commentaire