Nettoyage de votre copropriété à
Antony

Vous habitez à Antony, vous êtes particulier ou professionnel, et vous avez besoin d’un grand nettoyage de votre immeuble en copropriété. Faire appel à une société de nettoyage à Antony est ce qu’il vous faut pour assurer les tâches nécessaires au grand nettoyage de votre résidence.

Table des matières

1- Le respect des règlements obligatoires en copropriété :

Il existe des lois qui régissent la vie des occupants d’immeubles en copropriété pour pouvoir vivre dans un calme serein et loin des désaccords. Chacun doit obligatoirement suivre les règles imposées en matière de nettoyage des parties communes, le nettoyage des halls, le nettoyage des escaliers, que ce soit à l’intérieur ou à l’extérieur d’un bâtiment.

Au moment où la société de nettoyage débute sa mission, elle vérifie en premier lieu, ces deux parties intérieures et extérieures. Pour une intervention de nettoyage dans le 92, une société de nettoyage à Antony dispose du personnel sérieux pour garantir un travail parfait de vos locaux et de vos immeubles.

Lors du nettoyage, le personnel sérieux va entamer les escaliers, les couloirs et les ascenseurs. Il va clarifier le sol, les rampes et les vitres. Dès qu’il a fini la partie intérieure de l’immeuble, il va ensuite attaquer la partie extérieure. L’avantage de solliciter une telle société, c’est que l’intervention sera réalisée de manière professionnelle et plus rapide.

2-Procéder au nettoyage d’un bâtiment en copropriété :

Dans le cas d’immeubles en petite copropriété, il n’est pas vraiment primordial de demander l’aide d’un concierge. Mais vous pouvez vous arranger entre vous pour s’organiser aux problèmes d’assainissement des parties communes. Puis, pour ceux qui vivent en copropriété de taille moyenne, le mieux c’est de faire le nettoyage une fois par semaine, de manière fréquente avec la participation de plusieurs occupants.

Mais vous devez engager un professionnel efficace pour assurer le nettoyage total. Et enfin, pour les grandes copropriétés, il faudra engager un surveillant pour qu’il puisse accomplir le nettoyage des parties communes. Dans le cas où vous ne pouvez pas solliciter l’aide d’un surveillant, l’idéal c’est d’appeler une société spécialisée dans la désinfection. L’entreprise dispose d’un cahier des charges nettoyage avec un planning bien défini, qui utilise des produits efficaces afin de bien entretenir les ascenseurs ou les jardins.

Nos références :

3- La vie en copropriété dans les parties communes :

En général, les parties communes désignent les espaces que tous les copropriétaires peuvent utiliser. Cela veut dire que tout le monde peut y accéder sans aucune crainte. Ce sont aussi des secteurs qui sont réservés à l’ensemble des personnes qui habitent sous le même toit.

Selon la loi, le nettoyage des parties communes devra être réparti et que chacun doit assurer la propreté des espaces partagés. Dans d’autres cas, les parties communes sont désignées comme un usage exclusif. Elles sont des copropriétés privées dans le cas où elles sont rachetées par un copropriétaire qui a obtenu une autorisation d’un comité.

Il est essentiel de savoir que le syndic de copropriété occupe un rôle décisif sur la gestion des parties communes. Il assure notamment le bon fonctionnement de ces parties communes, suivant le règlement de copropriété.

4- Le nettoyage dans les hauts de Seine en copropriété :

Si vous vivez en copropriété, l’entretien des parties communes est un travail important. En faisant appel à une société de nettoyage dans le 92, le travail consiste à garantir la propreté des espaces et lieux de vie commune dans un cadre de vie sain et impeccable.

La société qui assure le nettoyage des halls et le nettoyage des escaliers, possède un réel cahier des charges adapté à vos besoins. En tant que professionnelle, elle assure une formation des agents de nettoyage pour effectuer, par exemple, l’aspiration des moquettes, ou l’entrée et sortie des poubelles. L’encadrement des agents de nettoyage doit être suivi minutieusement afin d’assurer une parfaite mission.

5- Établir un contrat d’entretien

Avant de commencer une mission de nettoyage, un contrat d’entretien doit avoir lieu entre un prestataire de service de nettoyage et les copropriétaires. Le but de ce contrat est d’assembler toutes les fonctions du professionnel au sein des parties communes. Pour bien comprendre les règlements, il faut établir un cahier des charges nettoyage, qui va permettre d’indiquer nettement les besoins de la copropriété et d’avoir des devis adaptés.

Mais aussi, il ne faut pas oublier de faire une comparaison des prix et les services offerts par les entreprises de nettoyage, avant toute signature d’un contrat d’entretien. Le contrat doit inclure clairement les parties communes concernées. Plusieurs éléments doivent être mentionnés dans le contrat qui sont, la fréquence de nettoyage souhaitée (planning d’intervention), les moyens de préventions des risques, les tarifs, les moyens de paiement et les modalités de résiliation du contrat.

6- Le planning d’intervention

Pour une meilleure réalisation des travaux, un suivi approfondi du chantier doit être mis en place. Le syndic de copropriété qui n’a pas les capacités nécessaires ne sera pas en mesure de réaliser un suivi de chantier adapté à l’étendue des travaux. Il est préférable qu’une assemblée générale soit instaurée afin de prendre toutes les décisions nécessaires concernant les travaux et les modifications d’installations communes à l’intérieur de la copropriété.

Tous ces points importants doivent être conformes à la destination de l’immeuble. L’assurance des copropriétaires doit être préservée durant la durée des travaux. Au sujet de l’organisation du suivi du chantier, les responsables concernés doivent en premier lieu préparer le chantier, ensuite proposer des réunions, et enfin organiser une réception.

7- Les tarifs et les modalités de paiement :

Le règlement en copropriété stipule que chaque copropriétaire aura l’obligation de participer au paiement des charges. Ces charges déterminent les frais d’entretien, les tâches ménagères (l’entrée et sortie des poubelles, l’aspiration des moquettes), les frais d’eau et d’électricité, les réparations, les coûts de gestion et du personnel, les primes d’assurances et tant d’autres.

Des charges qui relèvent des services collectifs et d’équipements communs sont également à payer. Ce sont les frais d’ascenseurs, du service de sécurité, de chauffage, d’eau et d’escaliers. Il y a plusieurs modalités de paiement qui peuvent être effectuées pour l’entretien des travaux en copropriété. Vous pouvez par exemple le faire par virement bancaire sur le compte de la société de nettoyage que vous avez engagé, ou bien par chèque.

Click to rate this post!
[Total: 8 Average: 4.5]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.